L’équipe de foot-fauteuil sérieusement menacée (L'Impartial)

Gaillon : L’équipe de foot-fauteuil sérieusement menacée

Faute de fourgonnette pour se déplacer, l'équipe risque en effet de disparaître purement et simplement. Explications...

2014-12-11 Impartial.JPG
Vont-ils encorte pouvoir s'addonner à leur sport préféré ? La question est posée...

Gaillon-Aubevoye possède une équipe de foot-fauteuil inscrite au championnat de France, ainsi qu’en Coupe de France, cette équipe ne cesse de progresser d’année en année. Paradoxe du calendrier, alors que notre pays vient de battre un record de générosité en matière de Téléthon, notre département, notre région gaillonnaise va-t-elle condamner à la double peine ces handicapés profonds, qui, chaque semaine, puisent quelques heures de bonheur en pratiquant l’une des rares activités à laquelle ils peuvent s’adonner. Pour autant, l’équipe est sérieusement menacée de disparaître.

Privée de fourgon

David, nous raconte : « Nous avions à notre disposition un fourgon, qui permettait de véhiculer les joueurs de l’équipe de Foot Fauteuil, pour les entraînements et les matches. Prochainement, il va se retrouver à Pont-Audemer, créant l’impossibilité d’aller le chercher toutes les semaines. Le véhicule appartient au comité départemental Handisport 27. Nous étions les seuls à l’utiliser régulièrement moyennant une cotisation annuelle. Nous le louons à l’année. Nous le gardions à domicile, et l’utilisions à volonté. En contrepartie, nous l’entretenions. Le comité a changé de président et décidé de délocaliser le siège social à Pont-Audemer. Donc ça devient mission impossible pour l’utiliser. Notre entraîneur doit faire, le jeudi soir à partir de 16h, une heure de route pour prendre le Fourgon, une heure pour revenir sur Evreux récupérer les joueurs, 30 mn d’Evreux à Gaillon. Une heure et demie d’entraînement (Le Bonheur) et même chose dans l’autre sens. Ça fait environ 5h30 de route pour 1h30 d’entraînement. Et nous ne comptons pas les transferts. Et il en va de même pour les matches avec la récupération des fauteuils de sport en prime. Voilà pourquoi nous avons besoin de toutes les bonnes âmes pour nous permettre de continuer leur passion. Ce véhicule étant le seul à être adapté aux transports de personnes à mobilité réduite à qui va-t-il servir ? ».

« Une thérapie pour nous »

A l’image du jeune Quentin qui, outre son immobilité, connaît des problèmes respiratoires, de certains sportifs qui se tortillent dans leur fauteuil, leurs yeux qui brillent de plaisir sur le parquet du gymnase Malraux vont-ils s’éteindre avec la dissolution de l’équipe ? Tous déplorent : « Le foot-fauteuil est comme une thérapie pour nous puisque, grâce à ça, on peut retrouver un but dans la vie, des objectifs, des raisons de se battre, malgré notre lourd handicap, et ce sport peut permettre à certaines personnes de surmonter des épreuves de la vie, à rompre la solitude mais voilà, on nous met des bâtons dans les roues ! Nous avons très peur d’être privés de notre sport demain, alors que nous ne sommes plus très loin d’une montée en D3. L’équipe foot-fauteuil, la seule sur le département de l’Eure, existe depuis 2009 et ne cesse d’évoluer d’année en année ! Cette nouvelle est un véritable coup de masse ».
Voir Stéphane Chemin descendre de la fourgonnette, portant dans ses bras des handicapés, puis les installer dans leur fauteuil et ensuite les entraîner, mérite aussi l’attention des élus et de chacun d’entre-nous. Un bénévolat comme il en existe peu !
• Pour permettre à ces personnes handicapées de continuer de s’épanouir dans leur sport favori, l’association Handisport Actions a mis en place une cagnotte sur Internet, afin de l’aider à acheter son propre camion. Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur la page Facebook du club :Handisport Actions Win’27 et sur son site Internet : www.handisport-actions-foot-fauteuil-27.fr

« Insouciance et partage »

« Au lieu d’intervenir par presse interposée, il aurait été préférable de venir nous rencontrer ».Visiblement, le président de Handisport 27, Jean-Jacques Bachelot, n’est pas content de la réaction des footballeurs handicapés. Répondant à son choix de modifier l’utilisation du véhicule, il nous a précisé : « Il ne faut pas pleurer dans le gilet de tout le monde quand on a été insouciant. Cette négligence C’est de toujours compter sur ce véhicule. A Pont-Audemer, il s’est créé une section cycliste qui en aura aussi besoin. Dans l’Eure, 130 clubs accueillent des personnes en situation de handicap, la demande est grandissante. Notre but c’est de mettre ce fourgon à disposition de chacun, y compris le foot-fauteuil. Il faut partager, il ne peut servir qu’à une seule association, ça ils auraient dû s’en douter. L’équipe foot-fauteuil a-t-elle les moyens d’avoir son propre véhicule ? Dans l’avenir, je dois réorganiser les besoins de chacun, établir un planning d’utilisation, contenter tout le monde. A cet effet, j’ai demandé à Handisport-Action de fournir les dates de leurs besoins, je n’ai toujours pas leur calendrier. Il nous fait aussi revoir l’état du véhicule, il en va de notre responsabilité en cas d’accident. Je le répète, il ne faut pas reporter le malheur des uns sur le dos des autres »


Pour nous permettre de continuer notre passion, Handisport Actions a mis en place une cagnotte afin d'acheter son propre camion et donc, permettre à cette équipe des Win'27 de continuer d'exister.

Donnez ce que vous pouvez, 1 €, 2 €, 10 €, c'est vous qui choisissez !

Pour accéder à la cagnotte, cliquez ici...

Handisport Actions vous remercie de votre soutien.
Leetchi.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com